logo policePolice cantonale bernoise
  • de
  • fr

Avis de recherche et disparitions

Les renseignements de la population peuvent nous aider à élucider des homicides ou d’autres infractions graves. Dans certains cas, des récompenses de plusieurs milliers de francs sont offertes.

Vous trouverez les avis de recherche actuels, les cas non élucidés de personnes disparues et les personnes décédées non identifiées sous les rubriques correspondantes. Pour tout renseignement au sujet des personnes mentionnées, adressez-vous à un corps de garde ou utilisez le formulaire de contact.

Recherches actuelles

Personnes disparues

Peter Perjesy originaire d’Ulisbach-Wattwil (SG) né le 28 janvier 1967, disparu depuis le 22 septembre 1981

Peter Perjesy
Peter Perjesy

Le 22 septembre 1981, Peter Perjesy, à l’époque âgé de 14 ½ ans et ayant des cheveux bruns, suivit l’entraînement de tennis de table dirigé par son père, dans le bâtiment scolaire Risi à Wattwil SG. Il quitta la place d’entraînement vers 20h00 et n’est plus réapparu depuis lors. Le vélo, cadenassé, et la veste du garçon ont été abandonnées sous l’abri à bicyclettes situé à la rue du «Friedhof » à Wattwil.

Tout renseignement pertinent est à communiquer à la police cantonale à St-Gall, tél. +41 71 229 49 49, ou à la police cantonale bernoise, tél. +41 31 638 81 11

Peter Roth de Mogelsberg (SG) né le 7 novembre 1976, disparu depuis le 12 mai 1984

Peter Roth
Peter Roth

Le 12 mai 1984, vers 12h00, Peter Roth, alors âgé de 7 ½ ans, aux cheveux foncés et yeux brun-gris, rentrait de l’école à Nassen SG pour regagner le domicile de ses parents à Weiler Aachmüli (commune de Mogelsberg). Il a été vu la dernière fois près de l’épicerie Winteler, où il a acheté des pommes chips pour lui et un camarade de classe. L’emballage vide des pommes chips a été retrouvé près d’une grange située sur le chemin d’école, à environ 300 m de la maison de ses parents.

Depuis lors, plus aucune trace de Peter Roth n’a été retrouvée. Une récompense de 10 000 francs est offerte pour tout indice permettant d’éclaircir cette affaire.

Tout renseignement pertinent est à communiquer à la police cantonale à St-Gall, tél. +41 71 229 49 49, ou à la police cantonale bernoise, tél. +41 31 638 81 11.

Sylvie Bovet de Neuchâtel née le 1er mai 1973, disparue depuis le 23 mai 1985

Sylvie Bovet
Sylvie Bovet

Le 23 mai 1985, vers 19 heures, Sylvie Bovet, alors âgée de 12 ans, se trouvait dans une maison de vacances à «La Rouveraie», commune de Bevaix NE. Elle était partie en promenade en forêt avec une éducatrice et une autre fillette. Sur le chemin du retour, à environ 100 m avant la bifurcation conduisant à la maison de vacances, Sylvie marchait avec une trentaine de mètres d’avance sur la monitrice et l’autre fillette. L’éducatrice l’a perdue de vue à cause d’une courbe, mais elle a supposé que la fillette avait regagné la maison par ses propres moyens. Ne la trouvant pas à la maison, l’éducatrice a immédiate-ment entrepris des recherches qui sont toutefois restées vaines. Sylvie Bovet, épileptique et handicapée IMC, a des cheveux noirs et des yeux bruns.

Tout renseignement pertinent est à communiquer à la police cantonale à Neuchâtel, tél. +41 32 888 90 00, ou à la police cantonale bernoise, tél. +41 31 638 81 11.

Sarah Oberson de Saxon (VS) née le 13 décembre 1979, disparue depuis le 28 septembre 1985

Sarah Oberson
Sarah Oberson

Le 28 septembre 1985, Sarah Oberson, alors âgée de 6 ans, quitte son domicile à Saxon (VS), vers 17h30, pour se rendre chez sa grand-mère, lieu où elle n’est jamais arrivée. Au cours des opérations de recherches entreprises immédiatement, sa bicyclette est retrouvée le même soir au bas de l’escalier permettant d’accéder à la salle de gymnastique. Vers 19h00, deux jeunes gens avaient aperçu Sarah dans la cour d’école, distante d’environ 50 mètres du domicile. Au cours des jours suivants, des recherches intensives ont été effectuées, et un vaste secteur entre Riddes et Martigny a été fouillé minutieusement, de même que les habitations du village. Même l’armée a collaboré aux opérations de ratissage.

Une récompense de 50'000 francs a été offerte pour tout renseignement permettant d’élucider cette affaire.
Tout renseignement pertinent est à communiquer à la police cantonale valaisanne à Sion, tél. +41 27 326 56 56, ou à la police cantonale bernoise, tél. +41 31 638 81 11.

Edith Trittenbass de Gass-Wetzikon (TG) née le 18 décembre 1978, disparue depuis le 3 mai 1986

Edith Trittenbass
Edith Trittenbass

Le 3 mai 1986, vers 08h00, Edith Trittenbass, à l’époque âgée de 8 ans, quitte la maison de ses parents à Gass-Wetzikon TG pour se rendre à pied à l’école de Wolfikon. La fillette n’est jamais arrivée à destination. Depuis lors, elle est portée disparue.

Une récompense de 20 000 francs est offerte pour tout indice susceptible d’élucider ce cas. Tout renseignement pertinent est à communiquer à la police cantonale thurgovienne, tél. +41 52 728 28 28, ou à la police cantonale bernoise, tél. +41 31 638 81 11.

Homicides non élucidés

Homicide à Kräiligen, vendredi 28 mars 2003

Imri Djeledini
Imri Djeledini

Le soir du 28 mars 2003, Imri Djeledini, alors âgé de 35 ans, a été retrouvé mort dans la forêt d'Altisberg (commune de Bätterkinden), entre Kräiligen BE et Lohn SO. Il présentait des blessures dues à des coups de feu. La victime habitait dans le canton de Soleure et, selon les éléments de l'enquête, circulait au volant de sa voiture peu avant 16h30 le jour en question. Imri Djeledini circulait au volant d'une voiture de tourisme gris-métallisé, de type «Audi 80», année 1992, immatriculée SO 118 458. Le véhicule a été saisi par la police sur le lieu de l'infraction dans la forêt d'Altisberg.

La victime, époux et père de famille, était copropriétaire d'une entreprise d'armature et très connue dans l'industrie des ferrailleurs. Il était très apprécié par sa famille et ses compatriotes, notamment parce qu'il leur procurait régulièrement des emplois.

Une récompense de 10 000 francs est remise par le Ministère public Emmental-Haute Argovie à toute personne pouvant fournir des indices permettant d'élucider cet homicide. Les personnes pouvant fournir des informations pertinentes peuvent contacter la police cantonale bernoise au numéro +41 31 638 81 11.

Quadruple homicide dans le Tea Room SAFARI à Berne, lundi 27 juillet 1998

Le soir du 27 juillet 1998, quatre personnes abattues dans le Tea Room SAFARI à la Belpstrasse 11 à Berne. Au moins quatre personnes étaient impliquées dans cet homicide.

L'un des auteurs a entre-temps pu être arrêté et jugé.

Une récompense de 20 000 francs sera remise par le Ministère public Berne-Mittelland à toute personne pouvant fournir des indices permettant d'élucider cet acte de violence. Les personnes pouvant fournir des informations pertinentes sont priées de contacter la police cantonale bernoise au numéro +41 31 638 81 11.

Personnes décédées non identifiées

Il arrive dans certains cas que des personnes décédées ne puissent pas être identifiées. Dans ces cas, les autorités de poursuite pénale ont besoin de votre soutien pour l'identification.

Homme retrouvé sans vie le 6 juillet 2015 dans l'Aar à Berne

Maillot de bain porté par la victime.
Maillot de bain porté par la victime.

La police cantonale bernoise a mené d'amples investigations suite à la découverte d'un homme sans vie le 6 juillet 2015 dans l'Aar à Berne. Celles-ci n'ont cependant pas encore pu déterminer l'identité de la victime. La police cantonale bernoise lance par conséquent un appel à témoins.

Au majeur de la main gauche, il avait une bague en acier avec un dessin fantaisiste pivotant.
Au majeur de la main gauche, il avait une bague en acier avec un dessin fantaisiste pivotant.

La personne décédée est un jeune homme de couleur noire. Il mesure 185 centimètres, est de forte stature et a des cheveux frisés noirs d'environ cinq centimètres de long. La victime portait un maillot de bain de la marque BelowZero avec des dessins brun foncé et vert foncé. Au majeur de la main gauche, il avait une bague en acier avec un dessin fantaisiste pivotant.

Toutes les personnes possédant des informations relatives à l'identité de cet homme sont priées de s'annoncer au +41 31 638 81 11.

Homme retrouvé sans vie le 24 avril 2003 à Safnern, dans le canal de Nidau-Büren

Le t-shirt et la montre de l'homme non identifié.
Le t-shirt et la montre de l'homme non identifié.

Jeudi 24 avril 2003, un homme sans vie a été découvert à la hauteur du pont de Safnern, à la hauteur du canal de Nidau-Büren. Il n'a pas pu être identifié jusqu'à ce jour.

Signalement: couleur de peau blanche, env. 30-50 ans, env. 175 cm, 75-80 kg (de stature moyenne à athlétique), cheveux foncés et moustache. Système pileux développé sur la poitrine et le dos. Il portait des jeans de la marque «Levis Strauss & Co. 501» avec ceinture noire marquée «good extras», veste en jeans bleue avec boutons métalliques de la marque «4 You», un t-shirt avec écriture blanche «Dockers khakis», chaussettes noires et chaussures noires de la marque «Wrangler Footwear». Il portait une montre bracelet pour homme de la marque «Tissot PR50», argentée avec un cadran doré, un fond blanc avec chiffres romains et trois aiguilles.

Les personnes pouvant fournir des informations pertinentes sont priées de contacter la police cantonale bernoise au numéro +41 31 638 81 11.

Homme retrouvé sans vie le 27 juillet 1997 dans l'Aar à Berne

Le collier de l'homme inconnu.
Le collier de l'homme inconnu.

Dimanche 27 juillet 1997, un homme a été retrouvé sans vie dans l'Aar à la hauteur de la Reichenbachfähre à Berne. Son identité n'est pas connue jusqu'à ce jour.

Signalement: 20-25 ans, env. 170 cm, 64 kg (svelte), cheveux noirs, lisses, mi-longs, attachés en une petite queue de cheval et une petite tresse avec un anneau argenté. Il portait un bracelet en cuir et une bande-phantaisie colorée ainsi qu'un collier en cuir avec un médaillon argenté représentant un soleil et avec l'écriture «Mexico».

Les personnes pouvant fournir des informations pertinentes sont priées de contacter la police cantonale bernoise au numéro +41 31 638 81 11.

Partager