logo policePolice cantonale bernoise
  • de
  • fr
21 septembre 2022
Aperçu des communiqués

Bienne: Plusieurs auteurs présumés interpellés après des brigandages

Deux brigandages se sont produits vendredi et samedi à Bienne. Deux téléphones portables ont été volés et les victimes ont été sprayées au poivre. Cinq jeunes hommes ont été interpellés samedi. Ils sont soupçonnés d’être les auteurs des brigandages ou d’être en lien avec d’autres cas similaires. Ils ont été dénoncés au Ministère public compétent.

La Police cantonale bernoise a été alarmée le vendredi 16 septembre 2022 et le samedi 17 septembre 2022 pour deux cas de brigandage s’étant produit à Bienne. Le premier a été annoncé peu après 23 h 55. Plusieurs auteurs inconnus ont abordé un jeune homme à la place de la Gare et lui ont ordonné de leur remettre son téléphone portable. Après avoir remis celui-ci, la victime a été sprayée au poivre au visage et les auteurs ont pris la fuite avec leur butin.

Le second cas a été annoncé le samedi à 16 h 30 et s’est produit à la rue Thomas-Wyttenbach. Le même modus operandi a été décrit par la victime. Les auteurs ont cette fois abordé le lésé dans une ligne de bus, l’ont obligé d’en descendre et de les suivre jusque dans une cour intérieure. Là, les auteurs se sont emparés de son téléphone portable et la victime a été sprayée au visage.

Dans les deux cas, les forces de police se sont immédiatement déployées mettant en place un dispositif de recherche. Samedi, peu après le deuxième brigandage, sur le base de témoignages et signalements recueillis, cinq jeunes hommes âgés entre 15 et 17 ans ont pu être interpellés à Bienne. Dans le cadre des investigations effectuées par la suite, il s’est avéré que plusieurs jeunes hommes pourraient être impliqués à des degrés divers dans les deux cas du weekend ainsi que dans d’autres cas de brigandage. Deux auteurs présumés ont été placés en détention provisoire. Les trois autres jeunes hommes ont été relâchés après le contrôle de police. Ils ont tous été dénoncés auprès du Ministère public compétent.

Sous la direction du Ministère public cantonal des mineurs, une enquête a été ouverte par la Police cantonale bernoise.

Ministère public cantonal des mineurs et la Police cantonale bernoise 

(jrg)


Partager