Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Retour à l'aperçu des communiqués

Exposé de Monsieur Stefan Blättler

2 mai 2005

AIDA est largement étayé

Exposé de Monsieur Stefan Blättler, remplaçant du commandant de la police cantonale bernoise, lors de la conférence de presse du 2 mai 2005

AIDA - Adapter le concept des engagements aux exigences actuelles

AIDA a une grande importance pour la police cantonale bernoise. Il s'agit d'une part d'adapter le concept des engagements aux exigences actuelles, d'exploiter les synergies ainsi que d'optimiser les déroulements et les interfaces. L'objectif: produire davantage de sécurité avec les moyens disponibles. D'autre part, il s'agit également d'apporter des améliorations qui se répercutent directement et positivement sur le travail de nos collaborateurs et collaboratrices.

La conception AIDA a été élaborée par un groupe de projet comprenant des représentants des domaines spécialisés, des différents niveaux de collaborateurs et de cadres ainsi que de l'association de la police du canton de Berne. La transposition a été planifiée en neuf projets partiels. En tant que conseil externe, il a été fait appel à l'entreprise "Team Consult" qui bénéficie d'une longue expérience inter cantonale dans le domaine des organisations de police. Madame Dora Andres, Conseillère d'Etat et Directrice de la police et des affaires militaires du canton de Berne préside en personne le comité directeur de l'ensemble du projet.

Le projet largement étayé, l'information globale et régulière des collaborateurs et des collaboratrices, les solutions compatibles et les mesures de conduite ciblées ont contribué à ce que AIDA soit largement soutenu par le corps de police. Les processus de changements sont toujours difficiles et de grands efforts sont encore nécessaire afin de réaliser AIDA dans l'ensemble du canton.

Qu'est-ce que cela signifie concrètement ? Quelques mesures:

Renforcer la sécurité locale

Un point fort est mis sur le renforcement de la sécurité locale, donc aux endroits où la population peut profiter directement de notre travail. Le besoin correspondant est clairement ressorti en tant que priorité de l'analyse de la situation réelle. Un déplacement des points forts est effectué par la transposition des tâches et des ressources de la police mobile (l'élément actuel d'intervention disponible 24 heures sur 24) vers la police territoriale. Le projet-pilote débute aujourd'hui dans l'Oberland Bernois. Les deux autres régions Mittelland-Emmental-Haute-Argovie et Seeland-Jura bernois suivront à partir du 1er mai 2006.

Désormais, il n'y aura plus que 60 corps de garde dans le canton de Berne. AIDA a dû réaliser le mandat de l'ESPP concernant la suppression des postes de police. Pour nous, il s'agissait de trouver une solution judicieuse du point de vue tactique de police, de faire face aux répercussions de la fermeture des postes de police et d'adapter la conception des engagements. Nous sommes dès lors persuadés d'avoir désormais un réseau de corps de garde qui sera économique et efficace en même temps. Contrairement aux petits postes de police actuels, les corps de garde seront ouverts six jours sur sept. Et, en cas d'exception, des informations peuvent être obtenues par interphone.

La sécurité locale ne dépend pas de la présence d'un corps de garde dans la commune. Elle aura la même qualité dans chaque commune. La police cantonale va être davantage à l'écoute du citoyen. Et les collaborateurs et les collaboratrices dont les postes de police ont été fermés pourront à l'avenir apporter leurs vastes connaissances dans le contact direct.

Davantage de prévention

Le deuxième déplacement concerne la prévention. A ce jour, la police cantonale fournit déjà un travail considérable dans le domaine de la prévention. Mais elle manque de coordination et en partie aussi de capacités et d'impact élargi. La police cantonale tend à valoriser l'importance de la prévention par la mise en place d'un chef de la prévention au commandement de la police et de responsables de la prévention dans les divisions du front. Cela s'applique au secteur de la police judiciaire, de la police de la circulation et de la police de sécurité. Certaines formes du marketing de la sécurité et de "Community Policing" seront également transposées. Les analyses de la sécurité fournissent les bases pour les mesures élaborées et transposées avec des partenaires. L'objectif consiste à obtenir des résultats mesurables et/ou visibles.

Disponibilité d'intervention rapide en cas de situations délicates

Avec AIDA, la police cantonale bernoise réagit de manière ciblée à la recrudescence d'actes de violence, de délits commis par les extrémistes de droite et de gauche et des Hooligans. Elle a mis sur pied un nouvel élément d'engagement du service d'ordre, qui peut intervenir rapidement en cas de situation délicate dans tout le canton. Cet élément est principalement engagé le week-end, la plupart de ces incidents ayant lieu à ce moment-là.

Unité de doctrine dans la conduite des engagements et le traitement des cas

La définition de processus d'optimisation des déroulements, la réduction des interfaces et les nouvelles check-listes garantissent que, dans l'ensemble du canton, la conduite des engagements et le traitement des cas soient effectuées selon les mêmes critères. Cela nécessite encore un besoin de formation important, mais représentera finalement un vrai gain en sécurité.

Un nouvel accent important dans la sécurité du trafic sera apporté par la surveillance automatique des signaux lumineux et de la vitesse, un projet non planifié par AIDA mais intégré dans la transposition (d'ici 2010): au cours de cette année, trois installations digitales fixes seront placées sur l'A5 dans le secteur Tüscherz-Alfermée. Cela représente l'une des différentes mesures pour renforcer la sécurité du trafic sur l'A5 entre Bienne et La Neuveville. En vue de la protection des piétons et de rendre plus sûrs les chemins de l'école dans le canton de Berne, des caméras de surveillance des signaux lumineux et de la vitesse seront installées aux abords des passages pour piétons présentant de grands risques potentiels. Le concept prévoit de poser cinq installations cette année, puis deux par année jusqu'en 2010. Emplacements prévus pour 2005: Trois installations à Thoune (nouvel équipement de caméras digitales), une à Berthoud et une à Muri. Il n'est pas exclu qu'au cours des prochaines années des installations supplémentaires de surveillance des signaux lumineux et de la vitesse soient posées.

Retour à l'aperçu des communiqués


Informations supplémentaires



Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.police.be.ch/police/fr/index/medien/medien.html