Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Questions fréquentes

Puis-je faire un stage auprès de la police cantonale bernoise?

Cela n'est malheureusement pas possible. Toutefois nous organisons régulièrement des séances d'informations ainsi que des journées portes ouvertes et passeport-vacances afin de permettre aux personnes intéressées de découvrir ce métier.

Puis-je faire un tour dans une voiture de police?

Pour des raisons de protection des données et de sécurité, cela n'est pas possible.

En tant qu'étranger ou étrangère puis-je devenir policier ou policière à la police cantonale bernoise?

Non, pour entrer à l'école de police, il faut impérativement être citoyen helvétique et avoir plus de 21 ans. Toutefois, la police cantonale recrute des citoyens étrangers pour des emplois qui requièrent des connaissances particulières ou une formation bien précise.

Dois-je obligatoirement avoir de l’expérience professionnelle?

Avoir terminé un apprentissage et être en possession d'un certificat fédéral de capacité (CFC), d’une maturité fédérale ou d'une formation supérieure est obligatoire. La police cantonale bernoise attache une grande importance à la maturité personnelle, à l’expérience de vie et professionnelle.

Puis-je présenter ma candidature malgré mes tatouages/piercings?

Les tatouages au visage et les tatouages de grande surface aux mains, à la gorge et à la nuque ne sont en principe pas admis pour les collaborateurs du service de police (en uniforme ou civil).

Les tatouages à représentations illégales, discriminatoires (en particulier selon le sexe, l'ethnie ou la religion), glorifiant la violence ou autrement en contradiction avec les valeurs de la police cantonale bernoise ne sont pas compatibles avec un engagement auprès de la police cantonale bernoise. Sur demande, les collaborateurs sont tenus de dévoiler le contenu et la signification d'un tatouage à leur employeur.

En cas d'engagements représentatifs (y compris les visites dans les écoles), les tatouages de grande surface doivent être couverts. Les divisions peuvent définir d'autres restrictions dans des cas individuels.

Dans le service de police, il convient de renoncer aux bijoux voyants. Les piercings visibles (sauf les boucles d'oreille et nasales discrètes) doivent être retirés durant le service et les tunnels dans les oreilles ne sont pas tolérés pour des raisons de sécurité.

Quels sont les défis les plus difficiles du métier de policier?

Les policiers et policières sont régulièrement confrontés à des situations délicates et à des destins dramatiques. Ils doivent souvent faire face à des accidents avec des blessés graves ou des morts. En raison de la difficulté de ces cas, un service psychologique peut être consulté régulièrement. Un deuxième défi est la flexibilité dont la collaboratrice ou le collaborateur ainsi que ses proches doivent faire preuve. En effet, être policière ou policier veut dire travailler le jour, la nuit et les week-ends.

Est-il possible de passer directement de l'école de police à la police judiciaire?

Non, sauf exception. Pour entrer à la police judiciaire, il faut avoir travaillé quelques années en uniforme après avoir terminé l'école de police.

Comment puis-je devenir maître-chien?

On peut devenir soit maître-chien de milice soit maître-chien professionnel. Le chemin qui mène au métier de maître-chien professionnel passe par la tâche de maître-chien de milice. Les futurs maîtres-chien sont recrutés parmi les collaborateurs de la police mobile ou de la police territoriale. Les maîtres-chien professionnels sont stationnés en ville de Berne et forment leur chien à plusieurs disciplines. En dehors du travail, le chien est parfaitement intégré dans la famille de son maître. Le maître-chien doit également veiller à ce que ce dernier soit entraîné lorsqu'il est à la maison.


Informations supplémentaires

Histoires du quotidien, contexte & bon à savoir.

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.police.be.ch/police/fr/index/jobs/jobs/polizist_in/faq.html