Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Enfants disparus en Suisse

Peter Perjesy originaire d’Ulisbach-Wattwil (SG) né le 28 janvier 1967, disparu depuis le 22 septembre 1981

Peter Perjesy

Agrandir l'image Peter Perjesy

Le 22 septembre 1981, Peter Perjesy, à l’époque âgé de 14 ½ ans et ayant des cheveux bruns, suivit l’entraînement de tennis de table dirigé par son père, dans le bâtiment scolaire Risi à Wattwil SG. Il quitta la place d’entraînement vers 20h00 et n’est plus réapparu depuis lors. Le vélo, cadenassé, et la veste du garçon ont été abandonnées sous l’abri à bicyclettes situé à la rue du «Friedhof » à Wattwil.

Tout renseignement pertinent est à communiquer à la police cantonale à St-Gall, tél. +41 71 229 49 49, ou à la police cantonale bernoise, tél. +41 31 634 41 11

Peter Roth de Mogelsberg (SG) né le 7 novembre 1976, disparu depuis le 12 mai 1984

Peter Roth

Agrandir l'image Peter Roth

Le 12 mai 1984, vers 12h00, Peter Roth, alors âgé de 7 ½ ans, aux cheveux foncés et yeux brun-gris, rentrait de l’école à Nassen SG pour regagner le domicile de ses parents à Weiler Aachmüli (commune de Mogelsberg). Il a été vu la dernière fois près de l’épicerie Winteler, où il a acheté des pommes chips pour lui et un camarade de classe. L’emballage vide des pommes chips a été retrouvé près d’une grange située sur le chemin d’école, à environ 300 m de la maison de ses parents.

Depuis lors, plus aucune trace de Peter Roth n’a été retrouvée. Une récompense de 10'000 francs est offerte pour tout indice permettant d’éclaircir cette affaire.

Tout renseignement pertinent est à communiquer à la police cantonale à St-Gall, tél. +41 71 229 49 49, ou à la police cantonale bernoise, tél. +41 31 634 41 11.

Sylvie Bovet de Neuchâtel née le 1er mai 1973, disparue depuis le 23 mai 1985

Sylvie Bovet

Agrandir l'image Sylvie Bovet

Le 23 mai 1985, vers 19 heures, Sylvie Bovet, alors âgée de 12 ans, se trouvait dans une maison de vacances à «La Rouveraie», commune de Bevaix NE. Elle était partie en promenade en forêt avec une éducatrice et une autre fillette. Sur le chemin du retour, à environ 100 m avant la bifurcation conduisant à la maison de vacances, Sylvie marchait avec une trentaine de mètres d’avance sur la monitrice et l’autre fillette. L’éducatrice l’a perdue de vue à cause d’une courbe, mais elle a supposé que la fillette avait regagné la maison par ses propres moyens. Ne la trouvant pas à la maison, l’éducatrice a immédiate-ment entrepris des recherches qui sont toutefois restées vaines. Sylvie Bovet, épileptique et handicapée IMC, a des cheveux noirs et des yeux bruns.



Tout renseignement pertinent est à communiquer à la police cantonale à Neuchâtel, tél. +41 32 888 90 00, ou à la police cantonale bernoise, tél. +41 31 634 41 11.

Sarah Oberson de Saxon (VS) née le 13 décembre 1979, disparue depuis le 28 septembre 1985

Sarah Oberson

Agrandir l'image Sarah Oberson

Le 28 septembre 1985, Sarah Oberson, alors âgée de 6 ans, quitte son domicile à Saxon (VS), vers 17h30, pour se rendre chez sa grand-mère, lieu où elle n’est jamais arrivée. Au cours des opérations de recherches entreprises immédiatement, sa bicyclette est retrouvée le même soir au bas de l’escalier permettant d’accéder à la salle de gymnastique. Vers 19h00, deux jeunes gens avaient aperçu Sarah dans la cour d’école, distante d’environ 50 mètres du domicile. Au cours des jours suivants, des recherches intensives ont été effectuées, et un vaste secteur entre Riddes et Martigny a été fouillé minutieusement, de même que les habitations du village. Même l’armée a collaboré aux opérations de ratissage.

Une récompense de 50'000 francs a été offerte pour tout renseignement permettant
d’élucider cette affaire. En octobre 1998, un mouvement de solidarité s’est constitué en une Le lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtreFondation Sarah Oberson, fondation dotée d’une somme de 230'000 francs. Le site Internet de la Fondation décrit les circonstances de cette disparition. En outre, des conseils et des informations sont donnés aux parents concernés par la disparition d’un enfant.

Tout renseignement pertinent est à communiquer à la police cantonale valaisanne à Sion, tél. +41 27 606 56 56, ou à la police cantonale bernoise, tél. +41 31 634 41 11.

Edith Trittenbass de Gass-Wetzikon (TG) née le 18 décembre 1978, disparue depuis le 3 mai 1986

Edith Trittenbass

Agrandir l'image Edith Trittenbass

Le 3 mai 1986, vers 08h00, Edith Trittenbass, à l’époque âgée de 8 ans, quitte la maison de ses parents à Gass-Wetzikon TG pour se rendre à pied à l’école de Wolfikon. La fillette n’est jamais arrivée à destination. Depuis lors, elle est portée disparue.

Une récompense de 20'000 francs est offerte pour tout indice susceptible
d’élucider ce cas. Tout renseignement pertinent est à communiquer à la police cantonale thurgovienne, tél. +41 52 728 28 28, ou à la police cantonale bernoise, tél. +41 31 634 41 11.


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

http://www.police.be.ch/police/fr/index/fahndung/fahndungsaufrufe-vermisste/vermisste-kinder.html